Prépa-Mi L’ingénierie au service de la médecine de demain

L’ingénierie au service de la médecine de demain

 

Public et objectif :

L’objectif de cette prépa est de permettre aux étudiants de valider la 1ère année de classes préparatoires en 6 mois et ainsi d’accéder en 2ème année préparatoire dès la rentrée suivante. Au terme de ces deux années, les étudiants pourront poursuivre leur cursus du cycle ingénieur d’ECAM-EPMI.

Ce programme accéléré s’appuie sur les connaissances et méthodes déjà acquises au cours des premiers mois. Il repose principalement sur des cours de mathématiques, de physique  et d’informatique.

  • RENTRÉE LE 20 FÉVRIER 2017

 

Programme :

  • MATHÉMATIQUES – 90 H
  • PHYSIQUE THEORIQUE ET APPLIQUÉE – 90 H
  • INFORMATIQUE – 45 H
  • PROJETS – 90 H
  • LANGUES ETRANGERES ET COMMUNICATION ECRITE ET ORALE – 90 H
  • SPORT – 45H

 

Pourquoi choisir la Prépa-Mi :

  • Une formation scientifique solide
  • Un cursus aménagé et accéléré
  • Un accompagnement personnalisé (encadrement / petite promotion de 20 étudiants)
  • Rebondir et mettre à profit vos études en médecine pour un métier passionnant dans un secteur d’avenir

 

 

Admissions :

Recrutement sur dossiers et entretiens :

Étape 1 : dès que possible (jusqu’au 20 janvier), signaler son intérêt pour la Prépa-Mi en constituant un dossier de candidature composé de :
-une copie de vos bulletins de terminale
-une copie de votre relevé de notes du baccalauréat

-photocopie d’une pièce d’identité recto/verso
-vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale, adresse email, numéro de téléphone portable)

Ce dossier est à envoyer par mail à :
Madame Nathalie Zaraté
Responsable du Service Admission et Concours
n.zarate@ecam-epmi.fr

Candidature gratuite.

Étape 2 : les candidats retenus grâce  à leur dossier de candidature devront passer un entretien de motivation.

 

Témoignage

 capture

 

 

 

 

 

Camille Bertiaux (actuellement en 1AE)

1)      Pourrais-tu nous décrire ton parcours depuis l’obtention de ton Bac S ?
Apres mon bac S, j’ai intégré la faculté de médecine de Lille 2 en Première Année Commune aux Études de Santé. J’ai passé la première partie du concours de médecine en décembre et c’est à cette période-là que je me suis rendue compte que je souhaitais me réorienter. J’ai suivi les cours jusqu’à la fin, sans passer la deuxième partie du concours car je préparais les concours d’admissions pour me réorienter. À la rentrée suivante j’ai intégré ECAM-EPMI et  je suis maintenant en première année ingénieur.

 

2)      Pourquoi souhaitais tu faire médecine ?
Petite, j’ai toujours souhaité devenir médecin et plus particulièrement pédiatre. Je voulais prendre soin d’enfants.

 

3)      Comment as-tu vécu tes premiers mois en médecine ?
Je ne me suis jamais sentie à l’aise en études de médecine. En plus, j’avais  déménagé  à Lille,  je me retrouvais donc seule pour faire face à ce nouveau rythme. L’ambiance en médecine est très particulière: c’est un concours, alors il y a un esprit très compétitif. Ne connaissant personne, j’ai eu du mal à m’intégrer car chacun restait dans son coin et cachait son ordinateur pour ne pas que les autres copient.

L’enseignement était vraiment singulier, nous étions 3400 en première année. Nous étions répartis dans des amphis de 800 personnes où le cours était retranscris sur un écran. Nous n’avions jamais le professeur en face de nous et nous ne pouvions pas lui poser de questions. Il n’y avait pas de suivi et ce n’était que du « par coeur », ce qui est déstabilisant.
Pour résumer, je dirais que je n’étais pas à ma place en médecine, je m’y sentais mal à l’aise. Je n’ai aimé ni la méthode d’enseignement ni les cours.

 

4)      Comment en es-tu venue à songer aux écoles d’ingénieurs ?
J’ai toujours eu des facilités dans les matières scientifiques et je me suis toujours sentie capable de faire de longues études. J’aime résoudre des problèmes, faire des travaux en groupe et surtout mettre en pratique mes connaissances acquises. Le « par cœur » ne me convient pas, je préfère savoir pourquoi j’apprends quelque chose.
Plusieurs personnes dans ma famille sont ingénieurs, ce sont eux qui m’ont conseillé de me renseigner sur ces études.

 

5)      Pourquoi ECAM-EPMI ?
Me réorientant, je n’avais pas de spécialisation particulière en vue. J’ai choisi une école d’ingénieurs généraliste car cela me permettra de travailler dans le domaine qui me plait mais aussi de me laisser quelques années avant de choisir une option de spécialisation.

Les débouchés et les formations de dernière année m’ont plu et j’ai vraiment apprécié l’ambiance qui régnait dans l’école, une très forte cohésion (ce qui changeait radicalement de la faculté de médecine).

 

6)      Tes quelques mois en médecine t’ont-ils servi en école d’ingénieurs ?
Les connaissances acquises en médecine pure ne m’ont bien évidemment pas aidé, mais j’ai acquis une méthode de travail que les étudiants intégrant l’école directement après le bac n’ont pas. Je me considère plus autonome et plus rigoureuse dans ma manière d’apprendre

 

Contact :
Service Admission et Concours – Nathalie Zaraté
n.zarate@ecam-epmi.fr
01 30 75 60 48

Dossier de candidature à renvoyer par courrier uniquement